Accueil > Forêt - Lutte contre l'incendie

La lutte contre l'incendie - le PIDAF

La protection des massifs nécessite un travail à grande échelle et de longue haleine. De nombreux acteurs locaux sont associés à la démarche. Elle se doit d’être structurée pour être efficace. 
Depuis 2005, la Communauté de communes est compétente pour la mise en œuvre d’un PIDAF (Plan Intercommunal de Débroussaillement et d'Aménagements Forestiers).

Plaine boisée entre Pontevès et Fox-Amphoux Plaine boisée entre Pontevès et Fox-Amphoux

Qu'est-ce que le PIDAF ?

Le Plan Intercommunal de Débroussaillement et d'Aménagements Forestiers est un document de planification relatif à l’aménagement et à l’équipement d’un massif forestier en vue de lutter efficacement contre les feux de forêt.

Il est le fruit d'une étude conjointe de plusieurs acteurs locaux concernés par le massif forestier : 
  • communes,
  • services de l'Etat,
  • Région,
  • Département,
  • Service Incendie du SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours), 
  • Office National des Forêts (ONF),
  • propriétaires fonciers.
 
L'objectif principal est la réalisation d'un maillage des massifs forestiers par des pistes pour faciliter l'accès par les pompiers en cas d'incendie.


Le PIDAF propose la réalisation d'ouvrages prioritairement en fonction du vent dominant, de l'accord des propriétaires fonciers et de la nécessité de compartimenter de grands massifs forestiers.

Une fois le PIDAF validé, la Communauté de communes
  • met en oeuvre les travaux de création et d'entretien des pistes de lutte contre l'incendie et des zones de coupures combustible, 
  • aménage des points d'eau, 
  • développe des coupures agricoles ou pastorales.

Les étapes du PIDAF communautaire

En 2003, la Communauté de communes s’est engagée dans une étude PIDAF. Elle s’est achevée en 2005 avec l’approbation d’un schéma de pistes DFCI (Défense de la Forêt contre l'Incendie). L’ONF est retenu depuis 2006 pour assurer l’animation relative au PIDAF. 

Un programme pluriannuel a été établi pour réaliser les travaux nécessaires. Chaque année, la Communauté de communes propose un programme d'investissements forestiers à l'Union Européenne, à l'Etat, au Conseil Régional PACA et au Conseil Général du Var qui financent les travaux à hauteur de 80 % sous réserve de l'assurance de réalisations conformes.

Les travaux d'entretien pour pérenniser ces réalisations sont financés à 50 % par le Conseil Régional PACA et le Conseil Général du Var.